Archives pour la catégorie Rendez-vous « bio »

Rendez-vous avec l’ange des Caraïbes

On reconnait ce poisson à sa forme rectangulaire et à sa couleur: entièrement jaune, avec une tache noire sous la nageoire dorsale. Mais sa couleur évolue avec l’âge: presqu’entièrement jaune au stade juvénile, la tache noire s’étend au fil du temps pour envahir tout le corps, laissant seulement la tête et la queue jaunes.


C’est un poisson diurne, qu’on trouve sur les fonds coralliens, généralement entre 5 et 25 mètres de profondeur. Difficile à approcher, il évolue souvent en couple.
Il se nourrit d’algues et d’invertébrés (éponges et coraux).
Il est hermaphrodite, naissant femelle et devenant mâle à partir d’une certaine taille.

Voir la fiche complète sur DORIS
UTOUR Jean-Michel, PERRIN Magali, PROUZET Anne in : DORIS, 15/10/2014 : Holacanthus tricolor (Bloch, 1795), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/1226

Rendez-vous avec la langouste royale

Avec ses deux larges cornes incurvées vers l’avant au-dessus des yeux pédonculés et sa carapace ornée de grosses taches jaune cernées de noir, cette langouste est facile à reconnaître. Taille moyenne 20cm (jusqu’à 60cm!) Elle vit de la surface jusqu’à 90 mètres de profondeur, en fonction de la température de l’eau, de son âge, et de la période de reproduction.
Au stade juvénile, elle vit dans les racines de la mangrove ou dans les herbiers peu profonds. Au stade adulte, elle vit sous les rochers ou dans des anfractuosités du récif.

Le jour, on aperçoit d’abord ses longues antennes à l’entrée de sa cachette. Surprise en pleine eau, elle peut fuir rapidement en nageant en arrière grâce à des coups de queue violents.
Elle se nourrit la nuit de préférence d’animaux morts.
Au moment du frai, les femelles migrent vers des eaux plus profondes. Les œufs fraîchement pondus vont rester sous l’abdomen de la femelle près de 3 semaines.Ses prédateurs habituels, à part les casiers des pêcheurs, sont les requins-nourrices, les raies pastenagues, les pieuvres et certains poissons comme les mérous.

Voir la fiche complète sur DORIS
BOUXIN Annie, NOËL Pierre, PROUZET Anne in : DORIS, 19/03/2018 : Panulirus argus (Latreille, 1804), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/1838

Rendez-vous avec la langouste brésilienne

On l’appelle aussi langouste tachetée.
On rencontre cette langouste principalement en eau peu profonde (de 2 à 25 mètres) sous des rochers, dans de larges crevasses du récif corallien.
Au stade juvénile, elle vit dans les anfractuosités du récif où elle passe inaperçue car elle est presque transparente. Sa taille moyenne avoisine les 15 cm, mais peut atteindre 20 cm.


Elle est mouchetée de taches blanc crème sur toute la carapace jusqu’aux pattes marcheuses. Deux grandes antennes coniques verdâtres, plus longues que le corps, partent en avant de la tête.
Cette langouste chasse la nuit. Elle se nourrit essentiellement d’animaux morts mais peut capturer des proies vivantes: gastéropodes, oursins, bivalves, crustacés.

Voir la fiche complète sur DORIS
BOUXIN Annie, NOËL Pierre, PROUZET Anne in : DORIS, 30/05/2016 : Panulirus guttatus (Latreille, 1804), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/2346

Rendez-vous avec l’oursin-lance

Cet oursin, appelé aussi oursin-crayon gris, sort plutôt la nuit pour broutent le tapis d’algues encroûtantes et de microorganismes qui se développent sur le substrat. il se nourrit aussi bien d’algues que de bryozoaires, éponges, fragments de coraux et restes d’animaux morts.

Il porte deux types de piquants très différents : de gros piquants cylindriques, rose à marron rougeâtre, et d’autres, aplatis, en forme de palettes, d’un blanc grisâtre ou rosâtre. Le test est quasi-sphérique et de petite taille (il mesure au maximum 6 cm de diamètre).

Il vit dans les lagons et les récifs coralliens. On le trouve aussi dans les herbiers, généralement en eaux peu profondes.

Voir la fiche complète sur DORIS
PROUZET Anne, ZIEMSKI Frédéric in : DORIS, 23/08/2018 : Eucidaris tribuloides (Lamarck, 1816), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/2026

Rendez-vous avec l’ophiure

Cet échinoderme possède des bras longs, très fins et fragiles dont la longue varie de 6 à 9cm
Le disque central atteint 2 cm au maximum
On trouve généralement cette ophiure à toutes les profondeurs, sur des éponges mais aussi sur d’autres invertébrés marins, tels que des gorgones ou du corail de feu.
microphage, elle sort de son abri pour se nourrir la nuit. C’est un filtreur passif qui recueille les fines particules qui se collent au mucus qui recouvre ses piquants.
Les femelles peuvent pondre jusqu’à 47 500 œufs de 0,13 mm de diamètre

Voir la fiche complète sur DORIS
LAMARE Véronique, ZIEMSKI Frédéric in : DORIS, 28/12/2014 : Ophiothrix (Acanthophiothrix) suensoni Lütken, 1856, http://doris.ffessm.fr/ref/specie/703