Archives pour la catégorie crustacé

Rendez-vous avec la langouste à bandes rouges

On l’appelle aussi « langouste caraïbe ».
C’est une espèce timide qui, malgré sa très large répartition géographique, reste rare. Cette petite langouste de coloration rouge orangé peut atteindre 15 cm maximum, en général 10 cm.
Elle possède deux larges cornes incurvées vers l’avant au dessus des yeux pédonculés, gros et noirs. La première paire d’antennes est fine, et se termine en V. Elle est surmontée par deux grandes antennes plus longues que le corps, avec des bandes blanches.
On peut observer un point blanc sur le flanc de chaque segment abdominal.


Elle vit entre 1 et 300 m de profondeur, mais le plus souvent entre 50 et 100 m.
La langouste à bandes rouges se nourrit la nuit. il est probable que comme les autres langoustes, elle soit carnivore ou omnivore. Ses prédateurs principaux sont des mérous, et parfois des murènes.
Les sexes sont séparés. Lors de l’accouplement, les 2 partenaires mettent en contact leur sternum. Le mâle y dépose une poche gélatineuse contenant les spermatozoïdes. La femelle incube ses œufs sous son abdomen.
Comme toutes les langoustes, elle peut se propulser en arrière en cas de fuite, par petits bonds, en repliant son abdomen de manière répétée et très rapide.
Voir la fiche complète sur DORIS:
LE BRIS Sylvain, NOËL Pierre in : DORIS, 02/04/2014 : Justitia longimana (H. Milne Edwards, 1837) , http://doris.ffessm.fr/ref/specie/2983

Rendez-vous avec la cigale de mer sculptée

C’est une espèce nocturne, que l’on observe le jour cachée dans les cavités, les crevasses, les anfractuosités ou sous les coraux, dans les récifs coralliens peu profonds entre 0 et 20 m.
La cigale de mer sculptée est un crustacé aplati pouvant atteindre 20 cm de longueur mais le plus souvent 12 à 15 cm.
Comme tous les crustacés, la croissance se fait lors des mues
Au repos, la partie postérieure de l’abdomen est repliée sous le corps et donc non visible. L’animal a alors une forme ovale. La couleur est très variable, de jaunâtre, à marron mais toujours chinée.


La cigale de mer sculptée se nourrit la nuit d’invertébrés à carapace ou coquille dure, (mollusques, crustacés et oursins).
Cette espèce se déplace lentement la nuit mais en cas de danger, elle est capable de s’enfuir rapidement à reculons par bonds successifs en repliant et dépliant brusquement sa queue sous son abdomen.
Les sexes sont séparés
La femelle pond plus de 100 000 œufs qui seront fécondés par le mâle. Les œufs sont incubés environ 2 semaines sous l’abdomen de la femelle. Les larves ont un vie planctonique pendant 9 à 11 mois.
Elle peut vivre une dizaine d’années.

Voir la fiche complète sur DORIS
LE BRIS Sylvain, NOËL Pierre in : DORIS, 05/06/2016 : Parribacus antarcticus (Lund, 1793), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/1221

Rendez-vous avec la langouste royale

Avec ses deux larges cornes incurvées vers l’avant au-dessus des yeux pédonculés et sa carapace ornée de grosses taches jaune cernées de noir, cette langouste est facile à reconnaître. Taille moyenne 20cm (jusqu’à 60cm!) Elle vit de la surface jusqu’à 90 mètres de profondeur, en fonction de la température de l’eau, de son âge, et de la période de reproduction.
Au stade juvénile, elle vit dans les racines de la mangrove ou dans les herbiers peu profonds. Au stade adulte, elle vit sous les rochers ou dans des anfractuosités du récif.

Le jour, on aperçoit d’abord ses longues antennes à l’entrée de sa cachette. Surprise en pleine eau, elle peut fuir rapidement en nageant en arrière grâce à des coups de queue violents.
Elle se nourrit la nuit de préférence d’animaux morts.
Au moment du frai, les femelles migrent vers des eaux plus profondes. Les œufs fraîchement pondus vont rester sous l’abdomen de la femelle près de 3 semaines.Ses prédateurs habituels, à part les casiers des pêcheurs, sont les requins-nourrices, les raies pastenagues, les pieuvres et certains poissons comme les mérous.

Voir la fiche complète sur DORIS
BOUXIN Annie, NOËL Pierre, PROUZET Anne in : DORIS, 19/03/2018 : Panulirus argus (Latreille, 1804), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/1838

Rendez-vous avec la langouste brésilienne

On l’appelle aussi langouste tachetée.
On rencontre cette langouste principalement en eau peu profonde (de 2 à 25 mètres) sous des rochers, dans de larges crevasses du récif corallien.
Au stade juvénile, elle vit dans les anfractuosités du récif où elle passe inaperçue car elle est presque transparente. Sa taille moyenne avoisine les 15 cm, mais peut atteindre 20 cm.


Elle est mouchetée de taches blanc crème sur toute la carapace jusqu’aux pattes marcheuses. Deux grandes antennes coniques verdâtres, plus longues que le corps, partent en avant de la tête.
Cette langouste chasse la nuit. Elle se nourrit essentiellement d’animaux morts mais peut capturer des proies vivantes: gastéropodes, oursins, bivalves, crustacés.

Voir la fiche complète sur DORIS
BOUXIN Annie, NOËL Pierre, PROUZET Anne in : DORIS, 30/05/2016 : Panulirus guttatus (Latreille, 1804), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/2346

Rendez-vous avec la crevette de Pederson

Le corps et les pattes sont transparents. Le corps qui présente un angle marqué au niveau de l’abdomen est orné de dessins mauves.
Les longues antennes sont blanches
Cette crevette de 2 à 3 cm de longueur vit entre 3 et 25 mètres de profondeur en association avec plusieurs espèces d’anémones.
Elle se nourrit de parasites qui vivent sur les poissons.
Elle attire son hôte par un mouvement vibratoire latéral de ses antennes blanches. Lorsque le poisson est posé sur le fond, elle nage vers lui et commence le nettoyage, entrant même parfois dans la bouche et dans les cavités branchiales.

Voir la fiche complète sur DORIS

GOYEAU Alain, OMS Robert, PROUZET Anne in : DORIS, 28/07/2016 : Ancylomenes pedersoni (Chace, 1958), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/418